Bien que les propriétés réactives de l'acide sulfurique en fassent un élément irremplaçable dans de nombreux procédés industriels, ses propriétés corrosives le rendent extrêmement dangereux lorsqu'il entre en contact avec des matières organiques tels que les sucres, les graisses et les protéines qui composent la chair humaine.

Une intervention rapide peut aider à minimiser les effets d'une brûlure accidentelle, mais l'objectif visé est la prévention en respectant toujours les procédures d'exploitation sécuritaire établies.

Dilution

La nature réactive et corrosive de l'acide et sa forte affinité avec l'eau créent un danger particulier lors de sa dilution. Même si l'on ajoute habituellement de l'eau à une substance pour la diluer, mais il ne faut jamais ajouter d'eau à l'acide sulfurique.

Les premières gouttes d'eau ajoutées à l'acide réagiront si violemment qu'elles bouilleront, faisant éclabousser l'acide non dilué hors de son contenant. Ainsi, pour diluer, il faut ajouter lentement l'acide à l'eau, en agitant légèrement. Le plus grand volume d'eau absorbera et dissipera la chaleur générée par la réaction.

Dangers de réactivité

L'acide sulfurique, en soi, n'est pas inflammable. Toutefois, il réagira avec la plupart des métaux, en particulier lorsque dilué, et peut produire de l'hydrogène (un gaz extrêmement inflammable et explosif). Il est donc essentiel de ne pas fumer et d'utiliser des détecteurs d'hydrogène, des outils et de lampes d'inspection anti-étincelle, surtout si l'on prévoit effectuer des travaux près du réservoir et de la tuyauterie qui pourraient créer des étincelles (par ex. soudure, martelage ou coupe).

L'acide sulfurique a une grande affinité avec l'eau au contact de laquelle il réagit violemment, en dégageant de la chaleur. Le mélange de différentes concentrations d'acide sulfurique produit aussi de la chaleur.

L'acide sulfurique réagira violemment avec les solutions alcalines, les poudres métalliques, les carbures, les chlorates, les fulminates, les nitrates, les picrates et les matières organiques oxygénantes, réductrices ou combustibles, en produisant de la chaleur et créant un risque d'explosion. Il faut redoubler de prudence en utilisant les camions-citernes ou camions-vidange afin de s'assurer que leur dernier contenu est compatible ou que le camion a été lavé et purgé.

Les brouillards d'acide sulfurique sont cancérigènes et il faut assurer une bonne ventilation afin de maintenir les concentrations de brouillard en deçà des limites d'exposition permises (0,2 mg/m3). Évitez de respirer les brouillards d'acide sulfurique et portez un respirateur approuvé si une ventilation adéquate ne peut être assurée.

Des gaz nocifs se dégagent lorsque l'acide sulfurique entre en contact avec des produits chimiques tels que les cyanures, les sulfures et les carbures.

Liens connexes

Plus d'informations

Pour plus de renseignements sur les dangers et les compatibilités, consultez la Fiche technique de santé-sécurité de NorFalco. Cliquez ci-dessous.